L'accompagnant/l'accompagné

L’accompagnant est souvent confronté à des difficultés lors du brossage des dents, pour plusieurs raisons :

 – ouverture trop étroite de la bouche,

– mouvements incontrôlés de la bouche, de la tête, des bras,

– fermeture subite de la bouche,

– langue en opposition,

– contraction des joues, des lèvres et de la langue,

– réaction de douleur,

– éclaboussures de salive souvent sanguine,

– comportement d’opposition (le brossage des dents peut souvent être ressenti ou perçu par le client comme intrusif, envahissant…),

– maintien de la tête, position désagréable pour l’accompagné et l’accompagnant,

– morsures, etc…

Il arrive aussi, et trop fréquemment que le manque de temps des professionnels vienne s’ajouter à toutes ces difficultés. Le manque d’accompagnant est un réel problème !

Heureusement, il est possible de trouver des solutions, au cas par cas. Bien entendu il est impossible de généraliser, mais souvent des astuces pour l’un peuvent être utiles pour l’autre ! Aussi avec un peu de patience et une dose d’empathie, il est tout à fait possible d’estomper certains désagréments voir même de les supprimer afin d’arriver à un bon geste technique en terme d’hygiène bucco-dentaire. Ce qui engendrera un mieux-être pour la personne accompagnée et pour l’accompagnant.

Ce travail peut parfois être fait sous forme d’atelier individuel ou en petit groupe, bien sûr en plus des brossages quotidiens (je veux dire après les repas)...

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site